Vie d’Auteur : Le Nom de Plume

Pour ce premier article sur la vie d’auteur, j’ai décidé de vous parler du nom de plume. Parce que lorsque votre premier roman est enfin prêt à être publié (que ce soit par une maison d’édition ou en auto-édition), la première chose à faire est de choisir le nom sous lequel vous voulez qu’il soit publié. Il y a alors deux choix, soit garder son vrai nom, soit prendre un pseudo, qu’on appelle aussi nom de plume.

Pourquoi choisir d’utiliser un nom de plume ?

Première raison, vous n’aimez tout simplement pas votre vrai prénom/nom et préférez en utiliser un que vous préférez.

Deuxième raison, vous avez un prénom/nom perçu comme ridicule ou péjoratif.

Troisième raison, vous voulez prendre un nom plus vendeur. Parce que par exemple votre nom est très long et compliqué. Ou bien encore parce que prendre un pseudonyme avec une consonnance étrangère, notamment anglo-saxonne, peut aider dans certains genres comme le thriller ou la fantasy.

Quatrième raison, vous voulez séparer votre vie privée et/ou professionnelle de votre vie d’auteur, soit pour des raisons qui vous sont propres, soit parce que cela peut vous porter préjudice notamment si vous écrivez des ouvrages érotiques.

Cinquième raison, pour changer d’un nom féminin à un nom masculin ou vice-versa. Pendant longtemps, les femmes ont du prendre des pseudonymes masculins pour avoir la possibilité d’être publiées. Ce n’est heureusement plus la règle désormais, même si selon cet article, on est loin d’une vraie égalité des chances : https://www.actualitte.com/article/monde-edition/les-auteurs-ont-huit-fois-plus-de-chances-de-percer-avec-un-nom-de-plume-masculin/59910 Mais il n’en reste que certains genres sont soi-disant masculins (thrillers ?) et d’autres féminins (romances ?), il arrive donc parfois que certains auteurs changent de pseudonyme pour en prendre un du genre opposé afin de donner plus de chances aux livres qu’ils écrivent. L’exemple récent le plus connu est peut-être JK Rowling obligée d’utiliser l’initiale de son prénom et celle de sa mère plutôt que son prénom de peur que les jeunes lecteurs masculins ne veuillent pas lire son livre en sachant qu’il était écrit par une femme. On a bien vu par la suite que cela n’avait eu aucune incidence, mais cela reste une pratique courante du milieu.

Sixième raison, vous avez un homonyme ou juste quelqu’un portant le même nom de famille que vous qui est connu. Vous ne voulez donc pas qu’on vous confonde ou lui être associé, que vous l’appréciez ou non.

ATTENTION: Ce point est à vérifier consciencieusement avant toute publication parce que vous pouvez avoir un homonyme écrivain même quasi inconnu. Et je peux en témoigner car c’est le cas pour moi. Il existe une personne avec le même prénom et nom que moi qui a écrit un livre. J’avais checké via google avant d’envoyer mon manuscrit à mon éditeur mais il s’est passé un an et demi avant que le roman soit publié. Durant ce temps je n’ai plus pensé à vérifier et entretemps cette personne a sorti un livre. Il n’est pas édité dans une grande maison d’édition, il ne semble pas s’être énormément vendu, il y a même peu d’informations sur ce livre sur le web et mon homonyme n’a pas du tout de réseau social ou autre. Mais il n’en reste qu’il existe un livre français écrit par une personne avec le même prénom et nom que moi. Je l’aurais su avant, j’aurais peut-être décidé de prendre un nom de plume pour qu’on ne nous confonde pas. C’est une situation qui arrive de temps en temps d’après mes recherches mais personnellement ça a été dur à encaisser. Donc vérifiez bien !

Comment choisir son nom de plume ?

Première solution, utiliser des prénoms/noms qui vous sont familiers : votre deuxième prénom, le nom de famille de votre mère ou votre grand-mère… Cela permet d’avoir un pseudonyme auquel on est déjà sentimentalement attaché.

Deuxième solution, utiliser des anagrammes pour par exemple transformer son vrai nom en nom de plume.

Troisième solution, utiliser uniquement les initiales de vos prénoms comme JK Rowling ou EL James par exemple.

Quatrième solution, en profiter pour choisir un prénom ou nom en hommage ou en référence à une personnalité ou un personnage qui vous inspire particulièrement.

Cinquième solution, utiliser un générateur. Il y en a pas mal: Name Générator, Fantasy Name Génerator, Fake Name Generator…

Voilà, avec tout ça je pense que vous avez tous les éléments pour décider si vous voulez prendre un nom de plume et si oui comment en choisir un !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :