Critique de livre : The Game

Je veux vous parler aujourd’hui de la trilogie The Game écrite par S.G. Horizons, dont j’ai dévoré le dernier tome récemment, car c’est une série de livres que j’ai particulièrement appréciée ces dernières années.

De prime abord, elle ne payait pas de mine, je pensais que ce serait un petit roman young adult comme il en existe des centaines qu’on oublie sitôt lu. Mais j’ai dévoré le premier tome et les suivants avec grand appétit.

Mais commençons par le commencement, de quoi ça parle ? The Game est une dystopie dans laquelle on suit Rick, une jeune femme vivant dans une communauté contrôlée par les vampires. Car oui dans son monde, les vampires ont pris le pouvoir, réduisant les êtres humains en esclavage. Chaque année cinquante jeunes gens humains, âgés de 18 ans, sont choisis pour participer à un grand jeu télévisé. S’ils veulent que leur famille survive, ils doivent accepter d’être un participant. Et cette année Rick a été choisie. Elle devra survivre à huit épreuves et autant de semaines à vivre au milieu de ses rivaux, car un seul d’entre eux en sortira vivant. En tout cas plus ou moins car il deviendra… un vampire.

Pourquoi j’ai aimé The Game ? Premièrement c’est une dystopie, ce qui me plait toujours beaucoup, on peut voir ça comme un mix entre Hunger Games et la Sélection. Oui je sais, vu les univers des deux livres c’est un peu étrange mais pourtant… On retrouve une situation à la Hunger Games avec un jeu où sont réunis contre leur volonté de jeunes adultes et où un seul pourra en sortir vivant. Et tout ça pour l’amusement d’une communauté qui contrôle toutes les autres, ici les vampires. Quant à l’ambiance du livre, avec ces jeunes cohabitant ensemble dans un manoir de luxe, ça a quelque chose de celle que l’on retrouve dans La Sélection, surtout que Rick a un peu quelque chose d’America.

Mais hormis cela The Game a sa propre saveur, sa propre identité. Le personnage principal est plutôt surprenant et on s’attache très vite à elle. Elle fait partie de ces personnage féminins badass qui n’en font pourtant pas trop, mes préférés. Les différentes relations qu’elle noue avec les autres personnages sont non seulement très crédibles mais aussi très intéressantes, notamment une en particulier alors que c’était mal parti au départ. Je ne veux pas vous spoiler, vous comprendrez facilement de qui je parle en lisant. Le Jeu en lui-même et ses épreuves sont passionnants à suivre, tout comme les périodes d’accalmie lorsque les jeunes cohabitent et que tous les coups sont permis. L’univers dystopique de cette trilogie m’a particulièrement plu. Si vous me connaissez un tant soit peu, vous savez à quel point je porte attention aux univers des livres, séries ou films. Et il a été fascinant pour moi de rentrer dans celui-ci et d’imaginer ce que serait notre monde si les vampires prenaient un jour le pouvoir et nous réduisaient en esclavage.

Bref, vous l’avez compris The Game m’a convaincue. Ce n’est certes pas le livre du siècle ou même de l’année mais croyez-moi, il vaut le coup d’œil.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :