Personnages Marquise du Futur : Julienne Hippolyte d’Estrées

Julienne Hippolyte d’Estrées est la sœur de Gabrielle mais aussi le double, ou plus exactement le doppelgänger, de Sarah, le personnage principal de La Marquise du Futur. Étant âgée d’à peu près 18 ans lors de la signature de l’Édit de Nantes, elle avait donc plus ou moins le même âge que Sarah, ce qui était parfait pour que celle-ci se glisse dans sa peau. Il existe assez peu d’informations sur elle, contrairement à sa sœur, mais il y en a tout de même.

Julienne et ses 6 sœurs sont surnommées les « sept péchés capitaux » pour leur capacité à séduire les hommes. Il faut dire qu’elles ont de qui tenir, leur grand-mère était la maitresse du pape Clément VII et leur mère était connue pour multiplier les amants.

Cette dernière sera tragiquement assassinée avec son amant du moment sous les yeux de Julienne et de sa petite sœur Marie-Françoise. Julienne n’avait que treize ans à cette époque. Elle sera ensuite confiée à sa grande sœur Gabrielle qui l’élèvera pendant quatre ans jusqu’à son mariage avec George de Brancas. On disait le marié être très amoureux de sa femme mais il retourna chez lui au Havre-de-Grâce au bout de quelques jours seulement, en laissant Julienne demeurer auprès de Gabrielle. Elle passera d’ailleurs la majorité de son temps à Paris avec sa sœur, jusqu’à ce que cette dernière ne meure.

Elle eut tout de même cinq enfants avec son mari. Pour autant, elle était connue pour ses aventures galantes, elle a d’ailleurs tenté de prendre la place de sa sœur dans le cœur du roi suite à la mort de cette dernière. Mais si elle a eu une liaison avec Henri IV, celle-ci ne fut que passagère.

Devenue la confidente de la reine Marie de Médicis, elle tentera avec l’approbation de celle-ci de discréditer Henriette d’Entragues, la nouvelle favorite du roi, qu’elle détestait. Elle dévoila au roi la correspondance qu’échangeait Henriette avec un autre amant. Malheureusement, la favorite réussit à déjouer le piège et Julienne fut chassée de la cour par le roi.

Après ça, elle disparait plus ou moins. On ne connaît même pas la date exacte de sa mort qui se serait a priori produite vers 1649.

(Image : Portrait présumé de Gabrielle d’Estrées et de sa sœur la duchesse de Villars – École de Fontainebleau, fin du XVIème siècle)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :