La Marquise du Futur, Anecdote n° 1

Le truc sympa quand on écrit un livre historique, c’est qu’on peut apprendre plein de choses en faisant des recherches pour coller au plus près de la vérité historique. Je vous propose donc de découvrir quelques-unes des anecdotes historiques que j’ai pu découvrir au fil de mes investigations.

Dans La Marquise du Futur, Sarah est soupçonnée d’être une sorcière. Il m’a donc fallu me plonger dans les méthodes d’interrogatoire et les moyens de les reconnaître qui étaient utilisés au XVIème siècle. L’Europe était en effet en pleine chasse aux sorcières à cette époque.

Les sorcières ou même les sorciers étaient le plus souvent arrêtés suite à la dénonciation d’une autre personne. Parfois même de simples rumeurs ou une mauvaise réputation suffisaient à ordonner une arrestation.

Une fois que le présumé sorcier était sous les verrous, tous les moyens étaient admis pour le faire avouer. Que ce soit par la douceur, la menace, la violence, la torture… On le soumettait à un torrent de question souvent pièges.

On inspectait également soigneusement le corps du prévenu (comme je le décris dans mon roman) à la recherche d’une marque particulière: cicatrice, grain de beauté, tache de naissance, mamelon surnuméraire… On essayait aussi de trouver un endroit insensible, en utilisant de longues aiguilles qu’on enfonçait dans la chair de l’individu en guettant les réactions de celui-ci. Appelé Stigma diaboli ou Marque de la sorcière, cet élément était censé prouver que l’accusé était un serviteur du Diable.

Les tortures étaient parfois tellement poussées que les accusés en mouraient.

Il était donc rare que les présumés sorciers ressortent blanchis ou même vivants de ces procès. Dans La Marquise du Futur, Sarah fait partie de ces heureux élus. Probablement parce que selon moi, elle intéressait Henri IV et que ce dernier aurait bien eu envie de la mettre dans son lit une fois innocentée. Malheureusement pour lui, tout ne s’est pas passé comme il l’avait prévu vu le lien de Sarah avec Gabrielle.

(Image : Examination of a witch par Tompkins Harrison Matteson)

2 commentaires sur « La Marquise du Futur, Anecdote n° 1 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :